Le spectacle

Il a surpris avec son premier album solo paru en 2014 : D’étoiles, de pluie et de cendres lui aura valu les plus belles nominations à l’ADISQ (auteur-compositeur de l’année notamment), des critiques élogieuses et un public mélomane l’a redécouvert sous un nouveau jour, après presque 20 ans comme leader du groupe punk Vulgaires Machins.

Disparition va frapper fort, réunissant des textes d’une grande puissance émotive, avec la plume à la fois acerbe et tendre qui fait la signature de Guillaume. Musicalement, l’album est tout aussi solide et évocateur, inspiré par l’héritage de The Band, d’Otis Reding, Van Morrisson, The Zombies, avec l’intelligence Beauregard, soutenu dans ce processus par une équipe de feu.  On retrouve Gus VanGo à la barre et des musiciens de haut calibre comme Liam O’Neil de Kings of Leon, des cuivres (ceux de Bon Iver, d’Antibalas, …). La voix de Guillaume Beauregard qui se pose, en harmonies d’une belle douceur.  

Le tout ficelé en cinq jours dans le plus grand contentement.

Et plus que tout, au cœur de ce splendide album, vibre une immense et toute simple réflexion sur notre monde, la connerie ambiante, réaliser qu’on a besoin d’amour…

Un album qui porte un grand coup au cœur.

 

Lieu de l'événement : Centre d'art La petite église

Site web de l'artiste